Share

Rétrospective 2016

Rétrospective 2016

J’ai souvent l’impression de ne pas avancer dans la vie. En fait, c’est que je ne suis pas une personne patiente. Je veux que tout se produise là, quand je le veux, avec un claquement de doigts. Je ne veux pas attendre. Comme un enfant qui attend ses cadeaux le jour de noël. C’est pour cette raison que je fais une rétrospective, puisque je sais que j’ai avancé malgré tout, et le verbaliser me fait encore plus prendre conscience de ce qui s’est passé. Alors, voici ce qui s’est passé durant mon année 2016, voici ma rétrospective.

Diverses formations

Avec mon emploi chez BMR, j’ai eu l’occasion de me perfectionner dans le domaine du bâtiment. J’ai eu une formation sur les calculs de petits travaux, soit les balcons et les cabanons. Cette formation m’a aussi permis d’ajouter un autre service, à la liste que j’offre déjà, soit l’estimation des matériaux à utiliser sur vos travaux de rénovation. J’ai eu une formation sur les matériaux, pour devenir commis au département des matériaux, si je peux le dire comme cela. C’est à dire, que j’ai appris les différences entre les matériaux de construction, entre autre les différents contreplaqués, différents styrofoam, etc. Cet atout me permet de mieux conseiller mon client. Et ceci me permettra maintenant d’être encore plus spécifique dans mes dessins! À l’école, nous n’avions pas été aussi en profondeur et en détails au niveau des connaissances sur les matériaux de construction. Bien sûr, nous savions ce qu’était un contreplaqué par exemple, mais un contreplaqué russe, ou marin (what!?)… euh non!

Plus sur le cheminement personnel et de mon entreprise, j’ai eu le plaisir d’engager une coach en affaires qui m’a appris beaucoup sur moi même. Elle m’a d’ailleurs appris à me donner des objectifs, me différencier de la concurrence, etc…, etc…, etc. Elle m’a aussi aidé sur mon cheminement personnel, à apprivoiser mon syndrome de l’imposteur et bien plus encore. Tu peux aller visiter son site internet en cliquant ici. Ça se peut très bien que tu la trouves gossante avec ses paillettes. Cela peut juste vouloir dire que tu n’es pas son client idéal, pour elle, et elle s’en fout. Ouaip, elle m’a appris ça aussi!

Le pouvoir de la paillette

En février, ou mars, je ne me souviens plus trop, j’ai embarqué dans le mouvement de « paillette » de Mélissa Normandin Roberge (tsé la coach dont je parle juste un paragraphe plus haut) et de son groupe « Faites briller votre potentiel » sur Facebook. Tout de suite, je me suis collée au gens qui étaient déjà présents dans le groupe. J’ai fait connaissance avec de merveilleuses femmes, toutes aussi inspirantes les unes que les autres (très peu d’hommes sont sur le groupe alors le féminin l’emporte. Ha ha ha! #GirlPower). C’est bien plus qu’un groupe Facebook d’entrepreneures, c’est en groupe d’entraide et de soutien moral quand t’a les blues. Même si on est une gang de filles, je n’ai jamais vu aucun bitchage, ni aucune jalousie. Bien que ce soit difficile à croire, je vous assure que c’est bien vrai! C’est ça le pouvoir de la paillette!

Donc, au cours de l’année, j’ai été cliente de quelques-unes d’entre elles. Je me suis attachée, je me suis fait des amies. Des amies virtuelles certes, mais au fond c’est bien plus que du virtuel. J’aimerais vous présenter celles avec qui j’ai eu à collaborer durant mon année. Et comme elle s’achève, j’aimerais vous exprimer ma gratitude envers elles.

Nadine Blanchette: Elle, c’est mon assistante virtuelle. Elle qui corrige mes fautes d’orthographe. Elle qui a l’exclusivité de mes textes avant que je les poste. Elle qui doit s’arracher les cheveux quand je pond un texte en 20 minutes et que je ne me relis pas toujours. Sorry Nadine! Merci tout de même pour tes précieux services de rédaction.

Isabelle L’Italien: La talentueuse photographe qui a produit mes portraits professionnels. Elle a su immédiatement me mettre à l’aise avec sa personnalité chaleureuse et rayonnante. Je lui ai donné ma robe de bal du secondaire, pour qu’elle puisse avoir des costumes pour ses prochaines photos de style glamour. Elle m’a offert un portrait gratuitement contre ma robe. Le troc ça existe encore! Pis en plus, j’ai recyclé ma robe. Évidemment, comme elle est super douée, je n’ai pas pu résister et j’ai acheté d’autres portraits. Merci pour ces magnifiques photos!

Katee Boucher: Ses sacs à main sont tout simplement géniaux! En plus d’être un « 4 en 1 », ces sacs sont faits à la main, par elle-même. Maintenant, elle roule avec une couturière tellement elle est hot! Avec ma conscience écologique, je lui avait demandé si elle pouvait faire mon sac avec des tissus recyclés. Elle a prit un de ses vieux rideaux et m’en a fait un sac. Merci d’avoir embarqué dans ma folie écologique.

Joëlle Pelchat: Je crois que je me suis collée à elle parce qu’on avait ce point commun, on est designer toutes les deux. C’est une des premières paillettes avec qui j’ai communiquer, je crois. J’avais tellement de questionnement par rapport à mon entreprise et les services que j’offrais. Elle a su me répondre et me donner les conseils que j’avais besoin pour avancer. Merci d’avoir été là pour moi.

Rachèle Villiard: Je n’ai pas encore été cliente de Rachèle, mais j’ai bien l’intention de m’offrir une séance d’iridologie. Ça m’intrigue de savoir ce que mon corps me dit par mes iris. Par contre, Rachèle a été là pour me conseiller aussi dans les moments de doutes. Merci d’avoir eu un passage dans ma vie.

Merci encore à vous toutes! Je suis désolée si j’ai fait affaire avec d’autres personnes mais que malheureusement j’ai eu un trou de mémoire. Oui, je fais de la publicité pour elles, puisque c’est aussi ça le pouvoir de la paillette.

KryceeDesign

J’ai eu deux contrats seulement en 2016. C’est certain que j’aurais aimé en avoir plus, mais je me dit toujours que rien n’arrive pour rien et je devais probablement cheminer ailleurs, dans d’autres sphères de ma vie, avant.  Je sais maintenant que mon objectif de l’an passé, qui était d’atteindre 22 contrats pour 2016 était peut-être utopique pour cette année mais il reste réalisable pour l’an prochain.

J’ai fait des essais-erreurs au niveau de mes publications sur ma page Facebook. J’essaie d’avoir le plus d’engagements possible de la part de mes abonnés. J’essaie d’avoir de nouveaux adeptes à la construction écologique. J’essaie d’inspirer les gens à changer leur habitudes de vie, de mieux consommer, d’acheter localement, etc. J’espère faire une différence dans votre vie. En date d’aujourd’hui, j’en suis à 465 « j’aime » sur ma page Facebook, 40 sur Instagram, 20 sur Pinterest, 41 sur LinkedIn et quelques uns sur Snapchat.

Je travaille fort pour vous pondre des articles intéressants et accrocheurs. Je passe des heures à chercher de l’inspiration pour mes publications Facebook, sans oublier le montage d’images. Je crée de la publicité, d’ailleurs j’avais fait de nouvelles cartes professionnelles en décembre 2015. J’ai aussi fait faire des stylos fait à partir de 80% de plastique de bouteilles d’eau recyclées, qui se sont éparpillés un peu partout dans le BMR.

Et moi dans tout ça?!

Pour commencer, je dois vous avouer que je ne suis pas parfaite. J’essaie d’être le plus écologique possible, mais parfois le budget l’emporte avant. Oui, je magasine encore chez Walmart parfois, j’essaie d’y aller de moins en moins souvent par contre. J’ai l’air ben hot à mettre des produits au banc d’essais, et de faire mes achats chez Avril, mais ça c’est quand le budget le permet. 😉 Oui, je les paie de ma poche car je ne suis pas commanditée par les entreprises de ces produits. J’ai pris l’habitude d’acheter plus localement par contre!

Voilà ce qui s’est passé durant mon année! C’est quand même pas pire, non!?

Share post: